Selon le type d'intervention, qu'il s'agisse d'une simple augmentation mammaire par prothèse ou d'une cure de ptôse mammaire par mise en place de prothèses mammaires,  l'emplacement et l'aspect les cicatrices ainsi que leur nombre est très variable.

En effet il faut distinguer deux types d'interventions utilisant les prothèses:

L'augmentation mammaire classique par prothèse et la cure de ptôse mammaire par prothèses appelée également “plastie- prothèse”.

L'augmentation mammaire par prothèse classique:

Dans cette situation là ce patiente présente un volume insuffisant glande mammaire. Elle souhaite généralement augmenter son bonnet de 2 voir 3 tailles. Il s'agit malheureusement d'une intervention très rarement prise en charge par la sécurité sociale. Le chirurgien avec la patiente choisira le meilleur emplacement des cicatrices. Il existe trois emplacements possibles:

  • La voix hemi-périaréolaire: la cicatrice dans ce cas se trouve à la zone frontière entre l’aréole et le reste du sein. Cela a pour intérêt de camoufler cette cicatrice puisqu’ elle se retrouve dans une zone de coloration variable. L'inconvénient est que ces cicatrices peuvent être visibles chez les patientes qui exposent leurs seins (monokini par exemple). L'allaitement peut-être compromis. Il s'agit en revanche de la voie d'abord qui donne la meilleure exposition pour le chirurgien. C'est la voie d’abord la plus fréquemment choisis.

  • La voie sous-mammaire: le chirurgien place la cicatrice autant que faire se peut au niveau du sillon sous-mammaire légèrement latéralisé. Cette cicatrice fait en moyenne 4 cm de long. L'avantage c'est qu'elle est cachée dans le pli du sein. Malheureusement la prothèse risque de bouger légèrement durant les 2 à 3 mois suivant l'opération. Par conséquent la cicatrice peut se retrouver légèrement déplacée et donc un peu plus visible.

  • La voie axillaire: il s'agit d'une voie extrêmement intéressante car la cicatrice est éloignée par rapport à la zone chirurgicale. Elle est cependant visible lorsque la patiente lève le bras. L'autre inconvénient est que le chirurgien a du mal à contrôler les décollement en inférieur et aussi à coaguler les vaisseaux en inférieure qui sont assez éloignés. Mise à part le risque septique dû à la proximité de l'aisselle , cette voie expose parfois à la remontée légère de la prothèse.

La chirurgie de “ plastie prothèse “ est un concept différent. Dans ce cas précis nous nous retrouvons devant une patiente qui présente un déficit de volume mais aussi des seins qui tombent. Cela est la conséquence d’ un excédent de peau et probablement d’un relâchement et ramollissement de la glande. Il faudra donc à la fois mettre un volume plus important en utilisant une prothèse et aussi dans le même temps redraper la peau et enlever cette peau en excès et même parfois de la glande  mal positionnée. Dans le meilleur cas de figure nous aurons simplement une cicatrice autour de l’aréole (roundblock) parfois mais c'est assez rare il y aura une cicatrice une cicatrice verticale, enfin le plus fréquemment nous nous retrouvons devant une cicatrice en T inversé c'est-à-dire avec une cicatrice autour de l'aréole plus une cicatrice verticale et une cicatrice dans le sillon sous-mammaire.


Quel que soit la cicatrice choisie,  l'aspect de cette dernière varie progressivement durant l'année postopératoire. Elle sera au début assez boursouflée et inflammatoire surtout si le fil utilisé est résorbable. Progressivement au fil des mois la cicatrice va s'aplatir et blanchir. Nous pourrons accélérer ce processus en appliquant une crème cicatrisante spécifique et en massant ses cicatrices. Il est très important de protéger les cicatrices du soleil durant toute cette période d'un an. En cas de disgrâce de la cicatrice il sera toujours possible de la traiter par laser ou par une chirurgie sous locale.

Posez votre question

DR FARÈS BELHASSEN

SPÉCIALISTE EN CHIRURGIE ESTHÉTIQUE, PLASTIQUE ET RECONSTRUCTRICE ET EN CHIRURGIE DU SEIN

Simple et rapide, Prenez directement un RDV avec le Dr Belhassen "DOCTOLIB"

Une réponse est donnée sous 48 heures maximum!

  • 17 Avenue Auber 06000 NICE - FRANCE
  • +33 04.93.82.82.00
  • drbelhassen@hotmail.com